Angoulême: grilles sur les bancs publiques, utiles mais pas belles.

Le problème des sans-abri a touché à Angoulême un niveaux insupportables. C’est pour ça que nous publions cet article exceptionnellement le lundi, en plus mal traduit. Même le Corriere della sera, un journal italien, a affronté le problème:

http://www.corriere.it/esteri/14_dicembre_29/gabbie-anti-clochard-panchine-francia-divisa-iniziativa-abominevole-3a989ae4-8f6f-11e4-b2e8-757fd60bcfb4.shtml

Pour affronter cette situation, comme nous le savons, la ville d’Angoulême a lancé la louable initiative d’installer des grilles autour des bancs publiques, pour empêcher aux sans-abri de dormir dessus. Ces clochards, en fait, ont l’habitude de profiter des bancs pour leur confort, puis les abandonner à la manque de décorum. Les grilles sont tout à fait utiles, mais avouons-le, pas belles.

Nous qui sommes sensibles à l’art, proposons d’autres solutions que résolvent le problème et qu’ils aient aussi une fonction esthétique. L’œil veut sa part.

Nous nous rendons compte qu’ils ne sont que des esquisses, et nous nous excusons pour la traduction de la imparfaite de la langue, mais nous croyons que le temps est un facteur crucial, et nous voulons présenter dès que possible nos propositions à la mairie d’Angoulême.

Unissons-nous! Publiez dans les commentaires ci-dessous vos propositions.

 

 

 

 

 

Allez! Éliminons-nous une fois pour toutes le problème des sans-abri!

FacebookTwitterPinterestGoogle +Stumbleupon